L'ASSAC puissance 3 !!!

 Pays de Montaigne     0 - 3     ASSAC:

N'en déplaise à ceux qui se réjouissaient des 2 derniers matchs nuls réalisés, l'ASSAC a repris sa marche en avant en se faisant respecter à l'exterieur 3 à 0. Une domination totale ou l'ASSAC ouvrira le score à la 20° minute, sur une bonne récupération du ballon de Jonathan BOUCHARDIE celui-ci se fait accrocher a l'interieur de la surface, l'arbitre sifflait alors un pénalty logique. Le maître en la matière ... Guillaume LABRUE réglait la mire et ajustait le gardien comme lui seul sait le faire, 1 à 0 pour l'ASSAC. Les rushs de Renaud CHERAVOLA et de Guillaume LABRUE se suivent en cette première période, mais le gardien adverse sort les arrêts. Jonathan BOUCHARDIE a son tour donnait le tourni à son homologue, qui demanda à sortir avant la mi-temps... du grand BOUCH !!!

Défensivement l'ASSAC étouffait toutes les tentatives adverses, et les locaux n'arrivaient pas a aller dans le camp des Antonnais. La charnière de l'ASSAC était intraitable et les latéraux n'étaient pas en restes avec un Jerome FAURE gagnant tous ses duels, tout comme Mathieu FRAISSE.

Les 2 équipes rejoignaient les vestiaires sur le score de 1 à 0 pour l'ASSAC. La seconde période démarre sur le même rythme et l'ASSAC reprend sa marche en avant, sur un rush dont il en a le secret Renaud CHERAVOLA part plein axe entre les 2 défenseurs centraux qui ne peuvent le suivre, et il se présente face au gardien qui ne peut que constater les dégâts, ça fait 2 à 0. L'ASSAC maîtrisera la partie sans trembler, et dans les dernières minutes de la rencontre, sur une frappe de Renaud CHERAVOLA dans la surface, le gardien repousse le ballon dans les pieds de Renaud, qui fait une offrande à Bastien "Galbinho Carlos" GALBES qui contrôle le ballon et ajuste un TUUUUUBE au fond des filets, ça fait 3 à 0. La messe est dite, et l'arbitre sifflera la fin de la rencontre.

Conclusion, l'ASSAC aura eu un état d'esprit exemplaire, avec une envie collective de repartir de l'avant, après les 2 derniers matchs nuls. La défense restera inviolée grace à une grosse envie, et à un Jérémy PECHON qui aura eu un seul arrêt à faire et il l'a fait. Belle performance des revenants Placide et Bastien. L'ASSAC se prépare à un printemps que l'on espère fleuri, avec un groupe qui revient progressivement au complet, de bon augure avant de se plonger dans un mois de mars important.

Chapeau MESSIEURS !!!

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site